Premier coup de bêche dans le cadre du projet de modernisation de la station d’épuration de Kehlen

Premier coup de bêche dans le cadre du projet de modernisation de la station d’épuration biologique de Kehlen

I. Généralités

La station d’épuration biologique de Kehlen, mise en service en 1994 avec une capacité de 5’000
équivalent- habitants (EH), dessert actuellement la commune de Kehlen avec les localités de Kehlen,
Keispelt, Meispelt, Nospelt, Olm et la zone industrielle de Kehlen, ainsi que la commune de Mamer
avec une partie de la route d’Arlon à Cap et la commune de Koerich avec la localité de Windhof
depuis le raccordement de l’ancienne station d’épuration Windhof qui ne correspond plus aux normes
de rejet en vigueur et doit être adaptée à l’évolution démographique.

Le Bureau du SIDERO a chargé le bureau d’études B.E.S.T. de l’élaboration du projet de
modernisation et d’extension de la station d’épuration à Kehlen. Le comité du SIDERO a approuvé
l’avant-projet lors de sa séance du 20/06/2017 et le projet de modernisation et d’extension lors de
sa séance du 06/05/2019. Le projet a été approuvé par le Fonds pour la gestion de l’eau avec une
allocation de subside D002/16 prévue pour les exercices 2020-2025.
La nouvelle station d’épuration de Kehlen, d’une capacité de 10’000 équivalent-habitant, sera
équipée d’un traitement de l’azote et du phosphore avec des normes de rejet très strictes et
répondra ainsi aux besoins actuels et futurs.
Les travaux de construction de la nouvelle station d’épuration ont commencé en avril
2022 et dureront environ 5 ans. Les eaux usées seront traitées dans l’ancienne station
d’épuration jusqu’à la mise en service de la nouvelle.

II. Projet

Le projet prévoit la construction d’une station d’épuration biologique par boues
activées d’une capacité nominale de 10’000 EH, destinée à traiter les eaux usées des localités
suivantes :
• Elmen, Kehlen, Keispelt, Meispelt, Nospelt, Olm, ZI Kehlen (Kehlen);
• Une partie de la Route d’Arlon à Capellen (Mamer);
• Windhof (Koerich);
• Windhof (Steinfort).

La station comprendra :
• la station de relevage existante remise en état;
• le traitement primaire (dégrilleur fin, dessableur-dégraisseur aéré);
• le traitement secondaire par boues activées;
• le traitement tertiaire pour l’élimination de l’azote et du phosphore;
• le stockage des boues liquides et déshydratées.

Traitement mécanique
Le traitement mécanique sera réalisé sous la forme d’un dégrilleur ainsi que d’un
dessableur/dégraisseur et d’une décantation primaire. Le dégrilleur sert à enlever les détritus
grossiers d’une taille jusqu’à 3 mm, le dessableur élimine les particules jusqu’à 0,3 mm.

3 Traitement biologique
Après le traitement mécanique, les eaux usées entrent dans la phase du traitement
biologique suivant le procédé par boues activées avec nitrification et stabilisation simultanée
des boues. Une unité de dosage de chlorure ferrique servira à la précipitation des phosphates.

Décantation secondaire
Le mélange eaux-boues travers ensuite le bassin de décantation secondaire, d’où les boues décantées
sont recirculées vers le bassin d’activation.
L’eau épurée est déversée dans le « Kielbach ».

Traitement des boues
Les boues produites lors du traitement sont stockées dans trois réservoirs à boues en
attendant leur déshydratation sur site par une entreprise externe. Les boues déshydratées sont
stockées dans un hall prévu à cet effet en attendant leur évacuation vers un centre de recyclage où
elles sont compostées.

Bâtiment de service
Le bâtiment d’exploitation existant sera complètement modernisé. S’y trouvent le local de
dégrillage, la salle de contrôle et les locaux sanitaires. La station de relevage intégrée dans le
bâtiment sera remise à neuf.

III. Exécution

Maîtrise d’ouvrage et préfinancement : SIDERO

Financement : Communes de Kehlen, Koerich, Mamer et
Steinfort Fonds pour la gestion de l’eau

Etudes : B.E.S.T. Ingénieurs-Conseils Sàrl

Coordination sécurité-santé : DEVOLUX

Génie civil : P.A. Budau GmbH & Co. KG

Equipements électromécaniques : ELIQUO STULZ GmbH

Devis total (honoraires compris): 15’100’000,00 € TTC Apport en investissement à
charge du
Fonds pour la gestion de l’eau 3’363’178,00 € TTC 1ᵉʳ coup de bêche : 21 avril
2022
Durée prévue 770 jours ouvrables

Clé de répartition:
Kehlen : 8’290 EW
Koerich : 1’090 EW
Mamer : 510 EW
Steinfort: 110 EW Total : 10’000 EW

Dernière modification le 25.04.2022

Des articles de la même catégorie

Aller au contenu principal