L’assainissement de l’Eisch Amont en bonne voie !

06Jul

L’assainissement de l’Eisch Amont en bonne voie !

Ce vendredi 6 juillet 2018 marque la signature des accords de financement pour la construction et la gestion des ouvrages d’épuration à réaliser sur le cours de l’Eisch Amont avec en point d’orgue la nouvelle station d’épuration de Steinfort. Construite à la limite de la Belgique et du Grand-Duché du Luxembourg et désservie par un réseau de collecte de plusieurs kilomètres, la station d’épuration d’une capacité de 15 600 équivalents-habitants aura un impact sur la qualité des eaux de l’Eisch et en aval sur la qualité des eaux de la Moselle. Un projet transfrontalier d’envergure qui bénéficie du soutien financier de l’Europe.

 

Un financement européen

L’Union européenne, au travers de sa Directive Cadre sur l’eau, impose aux États d’établir des plans de gestion pour protéger et restaurer la qualité des masses d’eau.  Dans notre région, l’amélioration de la qualité de l’eau du sous-bassin hydrographique de la Moselle passe par la réalisation de plusieurs projets sur les communes belges d’Arlon et d’Attert ; le plus ambitieux étant la construction de collecteurs et d’une station d’épuration transfrontalière à Steinfort. L’investissement de 16,5 millions d’euros a été présenté avec succès à l’éligibilité des fonds FEDER dans le cadre du programme Interreg Grande région et bénéficie d’un apport financier de  37 % par l’Europe.

 

Un partenariat entre les acteurs de l’eau belges et grand-ducaux.

L’AIVE et le SIDERO, se sont alliés pour définir un plan d’assainissement ambitieux sur le parcours amont de l’Eisch. Cofinancé  par le Fonds de la Gestion de l’Eau pour le Grand-Duché de Luxembourg et par la SPGE pour la Région wallonne, les nouveaux ouvrages permettront de collecter et d’épurer les eaux des villages de Sélange, Sterpenich et Autelbas en Belgique et celles  de Clémency, Fingig, Grass, Kahler, Kleinbettingen, Hagen et Steinfort au Grand-Duché de Luxembourg.

 

Une future station performante

La future station d’épuration, située à proximité du poste frontière de Steinfort, remplacera les stations d’épuration de Sélange, Clémency et de Steinfort devenues trop vétustes et trop petites. Fonctionnant sur le principe des boues activées, l’épuration sera complétée par un traitement tertiaire de l’azote et du phosphore pour permettre de répondre aux normes de rejets les plus strictes.

Les boues d’épurations seront centrifugées et chaulées sur place avant de rejoindre leur filière de valorisation. Pour réduire les nuisances, un bâtiment abritera, les parties les plus bruyantes du process avec traitement de désodorisation de l’air avant remise à l’atmosphère.

L’aspect économie d’énergie ne sera pas oublié non plus avec le placement de panneaux photovoltaiques sur les toits des bâtiments et récupération de chaleur sur les groupes surpresseurs d’aération pour le chauffage des bâtiments.

Cette nouvelle station devrait être pleinement opérationnelle en octobre 2020.